Homosexualité, islam… cinq phrases clés du pape François

Le Figaro

Le Souverain pontife, qui fête ce mardi le cinquième anniversaire de son élection, cultive l’art des formules chocs, imagées et incisives. Il s’est beaucoup exprimé mais voici cinq phrases déjà retenues par l’histoire.

● PAUVRETÉ DE L’EGLISE

«Comme je voudrais une Eglise pauvre, pour les pauvres.»

● RÉFUGIÉS ET IMMIGRÉS

«La culture du bien-être nous rend insensibles aux cris des autres. Elle nous fait vivre dans des bulles de savon qui sont belles mais ne sont rien, (…) et qui conduit à une mondialisation de l’indifférence.»

8 juillet 2013 – Ile de Lampedusa

● HOMOSEXUALITÉ

«Le problème n’est pas d’avoir cette tendance, c’est de faire du lobbying. C’est le problème le plus grave selon moi. Si une personne est gay et cherche le Seigneur avec bonne volonté, qui suis-je pour la juger?»

29 juillet 2013 – Vol retour des JMJ de Rio de Janeiro (Brésil)

● VIOLENCE ISLAMIQUE

«Je n’aime pas parler de violence islamique (…). Si je parlais de violence islamique, je devrais également parler de violence catholique. Tous les musulmans ne sont pas violents ; tous les catholiques ne sont pas violents. (…) Dans presque toutes les religions, il y a toujours un petit groupe fondamentaliste.»

31 juillet 2016 – Vol retour des JMJ de Cracovie (Pologne)

● MISÉRICORDE DE DIEU

«Dieu ne se fatigue jamais de pardonner, c’est nous qui nous fatiguons de demander sa miséricorde.»

24 Novembre 2013 – Exhortation apostolique «La Joie de l’Évangile»