Archive for June 29th, 2011

There’s a Pretty Decent Chance Your Meds Are Killing You Somehow

Wednesday, June 29th, 2011

Gawker

Abortion bans! Mouse hemophilia! Diabetes growth! Botox alternative! HIV testing! Undercover patients! Drug warnings! Weight loss! And having AIDS just got a little harder! It’s your Monday Health Watch, where we watch your health—dangerously!

  • A bunch of states are now banning abortions after 20 weeks into pregnancy “on the theory that the fetus can feel pain at that point.” I have a theory, too: people are dumb.
  • Avastin, the best-selling cancer drug in the world, could soon be banned by the FDA. No, I don’t know why. But I bet the doctors know why. And who am I to dispute them? I’m just a future Pulitzer Prize winner, your run-of-the-mill Avastin addict.
  • Oh my god, they’ve cured hemophilia in mice! With a little work they can probably expand this to cure anal cancer in warthogs and restless leg syndrome in marmosets! Don’t say we never did nothing for ya, animal kingdom.
  • Worldwide diabetes rates are growing at a staggering rate: the number of people with diabetes has doubled since 1980. Once you start thinking of it as Diabesties, it’s not so bad.
  • Have you gotten botox? You stupid idiot. Don’t you know that botox alternative Dysport was recently found to be better at erasing “crow’s feet” than botox is? Oh, you didn’t get botox for crow’s feet, it was for some other reason like you just like botulism, all up in your face? You fool.
  • National HIV Testing Day: What you need to know.” Yeah, so it’s national HIV testing day, and… I guess that’s about it. I mean I guess you don’t really need to know that even, it’s more of a situation where certain people should know it, but overall it’s optional to know it, so… ugh, god. I don’t write the headlines, seriously. I just got this job out of desperation, man. Desperation for depravity.
  • Oh great, the NObama administration is sending fake patients undercover to YOUR family doctor’s office to entrap him into becoming an unwilling advocate for socialized medicine. Also these patients will have swords.
  • The FDA has issued new warnings for Procrit, Epogen, and Aranesp. But what about Betazet? And Schemazoid? And Lupateen? And Eximelt? And Haversnop? And Cooshibod? And Forkydue? And Opsentile? And Zipperhore? And Poodadrip? Are we really safe?
  • Cutting calories is the key to weight loss, according to a story which is purportedly “news” in the year 2011. So, calories, not prayer. It’s settled.
  • Using anti-AIDS drugs can cause premature aging. So can not using anti-AIDS drugs.

Alain Juppé fait son “coming out” sur le mariage gay

Wednesday, June 29th, 2011

TF1

Qui a dit que la droite était trop conservatrice pour accepter le mariage gay ? Au lendemain d’une gay pride qui a réuni des dizaines de milliers de personnes à Paris sur le thème de l’égalité des droits pour les homosexuels, Alain Juppé a frappé un grand coup dimanche soir sur le plateau du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro, en annonçant, pour la première fois, qu’il était favorable à une union homosexuelle, équivalente à un mariage.

Sans pour autant accepter l’expression de “mariage gay“, Alain Juppé a déclaré lors de son interview qu’il fallait “donner aux homosexuels l’égalité des droits” avec les hétérosexuels. “J’ai évolué et je pense aujourd’hui qu’il faut donner aux homosexuels exactement les mêmes droits qu’aux hétérosexuels”, a déclaré Alain Juppé. Pressé de répondre sur le cas précis du mariage, le ministre a finalement déclaré qu’il était “favorable à quelque chose comme un mariage”, mais peut-être avec un “nom différent”. “Est-ce qu’il faut appeler ça un mariage ? J’aurais préféré qu’on fasse preuve d’un peu plus preuve de créativité, qu’on trouve un nom différent”, a précisé Alain Juppé.

Quoiqu’il en soit, et malgré la nuance qu’il a voulu apporter à cette notion d’union pour les couples homosexuels, cette déclaration fait du ministre des Affaires étrangères un avocat de poids pour le mariage gay, alors que nombre de membres de l’UMP ont souvent marqué leur franche opposition à l’idée même de l’homosexualité.  A titre d’exemples, le débat sur les droits des homosexuels au sein de la majorité donne parfois lieu à des dérapages verbaux sans équivoque : “Un mariage homosexuel. Et pourquoi pas avec les animaux ? ”, avait ainsi lance à l’Assemblée Brigitte Barèges, élue du Tarn-et-Garonne. Quant au député UMP du Nord, Christian Vanneste, il qualifie le mariage gay d’« aberration anthropologique ». Rare personnalité de poids à s’être déclarée favorable au mariage homosexuel,  la ministre des Solidarités, Roselyne Bachelot, s’est même vu demander sa démission par une fraction de la droite.

Gay Pride à La Havane: peu de participants, mais grande première

Wednesday, June 29th, 2011

AFP

LA HAVANE — Ils n’étaient qu’une douzaine, mais les homosexuels qui ont participé mardi à la première Gay Pride jamais organisée à La Havane ont célébré avec chaleur un nouveau pas vers la reconnaissance des droits des homosexuels.

“Nous ne réclamons rien, nous ne faisons que célébrer le fait que Cuba a voté aux Nations unies en faveur d’une reconnaissance des droits de la communauté homosexuelle”, a affirmé à la presse Ignacio Estrada, un des dirigeants de l’Observatoire cubain des droits LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transsexuels).

La courte manifestation –sur cinq cent mètres, de l’avenue du Prado vers le Malecon, le boulevard du bord de mer– arborant les couleurs arc-en-ciel gays s’est déroulée sans incident et s’est dispersée dans la musique et les chansons, sous l’oeil amusé des passants et des touristes.

Un très officiel Centre d’Education sexuelle (Cenesex), dirigé par Mariela Castro, fille du président Raul Castro, célèbre chaque année la Journée contre l’homophobie, mais c’est la première fois qu’une Gay Pride est organisée à La Havane à l’image de celles des grandes capitales mondiales.

“Mariela Castro était invitée, mais (les autorités) ont perdu une occasion de démontrer dans la rue que ce qu’ils disent est vrai, que nos droits sont respectés, qu’ils n’ont rien contre d’autres organisations comme la nôtre”, a estimé Leannes Imbert, directrice de l’Observatoire.

“Malheureusement, la discrimination continue d’exister à Cuba. Il y a toujours des rejets dans le travail, des tracasseries à tous les niveaux”, ajoute-t-elle.

“Nous faisons le vrai travail de révolution, +changer ce qui doit être changé+ (une expression lancée par le père de la Révolution cubaine Fidel Castro) et reprendre les droits dont un jour nous avons été privés”, a conclu Leannes Estrada.

Premier mariage homosexuel au Brésil

Wednesday, June 29th, 2011

LeFigaro

Le premier mariage civil homosexuel au Brésil a été célébré aujourd’hui après que la justice a donné son autorisation au couple, en union stable depuis 8 ans, a rapporté la presse locale.

Sergio Kauffman Sousa et Luiz André Moresi ont reçu du Tribunal de la Famille de la ville de Jacarei, dans l’Etat da Sao Paulo (sud-est) leur certificat de mariage civil.
Le 6 juin, ils avaient demandé à la justice de convertir en mariage leur union stable, officialisée en mai dernier. Le certificat de mariage en main, MM. Sousa et Moresi ont annoncé qu’ils demanderaient de nouveaux papiers d’identité au même nom de famille : Sousa Moresi. ”C’est un bonheur immense. J’essaye encore de comprendre que ce moment entrera dans l’histoire. Nous avons lutté pendant tant d’années, alors maintenant que ça se réalise, on est en extase”, a dit ce dernier.

C’est le premier mariage officiel entre deux personnes du même sexe au Brésil. Jusqu’à présent, depuis une décision de la Cour Suprême du 5 mai dernier, seules les unions stables homo affectives étaient reconnues. Le juge qui a émis le certificat, Fernando Henrique Pinto, s’est appuyé sur cette décision de la Cour Suprême, ainsi que sur une résolution de l’ONU du 17 juin destinée à promouvoir l’égalité entre les Hommes, sans distinction. M. Pinto a souligné que le certificat de mariage est une “garantie” pour la préservation des droits en cas de décès d’un des conjoints. Il recommande à “tous les couples en union stable, homosexuels ou hétérosexuels, de se marier”.

Le juge avait préalablement consulté le Ministère Public. Celui-ci s’était dit favorable à la décision après avoir demandé des témoignages confirmant que les deux hommes “vivaient ensemble de manière publique, continue et durable dans l’objectif de fonder une famille”. Il y a deux semaines, un juge de l’Etat de Goias (centre-ouest) avait contredit la décision de la Cour Suprême et annulé une union stable homo affective. Selon lui, la Constitution établit qu’une famille est formée uniquement par un homme et une femme. ”S’il y a une demande d’annulation de notre mariage, nous porterons le cas devant la Cour Suprême”, a assuré Sergio Kauffman Sousa. S’ils se marient, les conjoints deviennent héritiers et peuvent changer de nom. En union stable, ils restent célibataires sur les registres d’Etat civil et disposent de moins de droits en cas de décès.