Lady Alys Robi

...Une rose parmi les fleurs sauvages

(EN ENTREVUE EXCLUSIVE POUR LE MAGAZINE RG)

Depuis le début de l'après-midi, j'avais l'estomac tout à l'envers rien qu'à l'idée d'aller chercher et surtout de souper avec Lady Alys ROBI. Bon, je m'étais quand même un peu préparé à la chose, lectures, questionnement de part et d'autres, visite du restaurant où nous devions aller alors en principe tout devait bien se passer.

Tout sauf l'imprévu, madame ROBI avait un léger rhume qui remettait en question mon rêve de rencontrer pour vous, chers lecteurs, la première diva du Québec. J'ai bien insisté et c'est en lui expliquant que j'avais moi aussi un gros rhume que nous avons créés quelques liens.

...Depuis un mois que j'essayais de rencontrer cette femme unique, ce n'étaient pas nos rhumes qui allaient tout gâcher.

Bon! elle accepte quand même de venir.

Je m'arrange du mieux que je peux, je vais à la rencontre de notre chauffeur Sylvain (qui fournissait sa somptueuse Pontiac Transport 1993 pour l'événement) et je me retrouve donc devant la résidence de notre invitée.

A peine ai-je mis le pied à l'extérieur de la camionnette que je vois au loin, droite comme un garde suisse, la diva Alys ROBI qui m'attend sévèrement car il faut dire que j'ai eu la mauvaise idée d'emprunter le boulevard Lacordaire qui est fermé sur la moitié de sa longueur.

J'ai 15 minutes de retard. Qu'est-ce qui va m'arriver? On sait bien, Alys ROBI a la réputation de ne pas se laisser marcher sur les pieds alors quoi de plus cavalier que de faire attendre une si grande dame, debout en plus???

Sans m'avoir jamais rencontrée, elle avance dans ma direction et m'adresse un des plus beaux sourires du music-hall québécois.

Commence donc, pour moi du moins, une des plus belles soirées de ma vie. On monte dans la camionnette, on jase un peu histoire de casser la glace car voyez-vous, Madame ROBI ne peut plus se permettre de laisser entrer n'importe qui dans sa vie. L'expérience des vautours dans ce métier met la diva sur la défensive et ce n'est qu'en arrivant au restaurant l'Armoricain qu'elle commence à me regarder et à me dire que je ressemble à Sacha GUYTRY avec ma grande cape noire.

Nous somme reçus ce soir par Philippe, patron du restaurant français l'Armoricain qui, dans toute sa spontanéité, avait accepté de nous recevoir chez lui, à ses frais, pour une soirée mémorable.

Philippe nous avait réservé un petit salon où j'allais pouvoir faire l'entrevue avec notre Alys, qui, comme tout dignitaire, avait droit à la visite des lieux.


PHOTO D'ALYS ET DE ROGER-LUC ICI SVP!!!(le toast)


Enfin assis à notre table et après quelques photos du photographe bien connu des lecteurs de RG Mario LEMIRE, je pouvais enfin contempler comme un jeune débutant, toute la beauté de madame ROBI.

Je vous assure que l'aura que dégage cette dame est visible de tous et c'est avec beaucoup d'humilité qu'ont commencé le repas et l'entrevue.

Lady Alys ne souhaite plus parler de son passé psychiatrique car après plus de 40 ans, il serait temps que les gens oublient cet épisode sombre de sa vie personnelle. Si elle souhaite mettre de coté son aventure médicale, c'est pour mieux parler de sa fondation. La Fondation Alys ROBI pour les ex-psychiatrisé aide les patients qui vivent dans les hôpitaux et qui sont "déclarés" sains d'esprit à réintégrer la vie extérieure. <<...Saviez-vous qu'on garde encore aujourd'hui des gens en parfaite santé mentale enfermés parce qu'ils servent de main d'oeuvre bon marché?>>. Non je n'en savais rien et c'est le but d'Alys, de libérer ces gens d'un malheur innommable. Il n'est pas arrivé une seule fois, qu'à la mention de ces pauvres gens, elle n'ait les larmes aux yeux. Sa fondation c'est une partie d'elle même, une partie de son passé car comme elle le dit si bien:<< Si j'avais eu quelqu'un pour m'aider à sortir d'hôpital quand j'étais prête, je n'y aurais sûrement pas passée plus de 5 ans>>.

Voilà qu'arrivent nos tournedos et c'est suite à la première bouchée que nous convenons de cesser temporairement l'entrevue pour mieux savourer le plat devant nous.

Je dois vous avouer que notre repas à l'Armoricain a été merveilleux: l'entrée de potage de volailles et tomates farcies, les tournedos sauce poivrée et les desserts...Les desserts!!! Un énorme gâteau au chocolat pour madame ROBI et un assortiment de sorbets pour moi. Il m'est difficile de vous décrire la qualité des mets et le service de première classe mais je vous invite à aller rendre visite au patron Philippe qui se fera un plaisir non dissimulé de vous recevoir.

Je vous dis un petit secret, madame ROBI était tellement ravie du repas qu'elle a décidé d'en faire son petit resto régulier ...En allant y manger vous risquez donc de la rencontrer!!!


PHOTO D'ALYS AVEC LA ROSE ICI SVP!!!


Lors de notre rencontre qui a durée près de 4 heures, madame ROBI souhaitait particulièrement parler de sa vie amoureuse. En fait, elle voulait parler aux générations plus récentes sur le vrai sens de l'amour et du respect.

Lady Alys, c'est connu, a eu une vie amoureuse tumultueuse mais ce n'est pas à cause de son caractère, comme on voudrait le faire croire dans certains journaux à potins mais bien du fait qu'elle ne pouvait jamais consacrer le temps voulu à développer ces relations.

Les voyages, les spectacles, les récitals, tout cela contribuait à sa solitude. <<...J'ai rencontré les plus beaux hommes de la planète, j'ai été aimée par les plus riches, mais je n'avais jamais le temps de poursuivre ces relations ...>>.

On devine dans le trémolo de sa voix un profond regret. Quand je lui demande si elle changerait quelque chose si elle avait à revivre son passé, elle me dit que sans l'ombre d'une hésitation, elle prendrait le temps d'aimer. Comme elle souhaiterait que les plus jeunes restent ensemble et vivent un véritable amour passionné et fidèle. Comme elle voudrait voir une génération de jeunes qui ferait passer l'amour sous toutes ses formes avant tout le reste ... Je lui demande ce qui l'empêche de trouver un compagnon et c'est en regardant au loin, dans le vide, qu'elle me répond qu'elle a peur de se laisser aller et de revivre l'abus des hommes. J'ai devant moi une dame qui sait de quoi elle parle quand elle affirme avoir été exploitée pas ses sentiments. L'artiste doit s'ouvrir à son public...La chanteuse est nue devant son auditoire. Elle s'exhibe à tous, ce qui fait d'elle une personne fragile. Trop souvent, l'artiste a de la difficulté à redevenir l'humaine et cela laisse la place aux abuseurs et aux vautours qui ne pensent à rien d'autre qu'à leur profit.

Parmi ses véritables amis et amoureux elle mentionne Olivier GUIMOND et le chanteur américain Nat King COLE pour qui elle aurait bien volontier dit OUI à la grande question s'il n'était mort d'un cancer à l'age de 48 ans.

Alys ne dit pas non à l'amour mais il faudra beaucoup de courage à celui qui voudra la conquérir car voyez-vous, elle a de quoi se défendre maintenant...l'expérience!


PHOTO D'ALYS DEBOUT DEVANT VERRIERE ICI SVP!!!


Alys ROBI est une personnalité unique au Québec et comme le disait Alain MORISSOD:<< Alys est une DIVA et une star des pieds à la tête>>.

Elle souhaite affirmer aux lecteurs de RG qu'elle n'oubliera jamais l'accueil qu'on lui a réservé lors de sa sortie d'hôpital il y a 37 ans. Elle sait qu'elle trouvera toujours dans le village et dans toute la communauté un public heureux de la revoir et de l'entendre chanter pour eux.

Elle a beau aimer son public du village mais elle s'empresse de m'avouer son dégoût pour ceux qui se comportent mal et qui agissent avec la morale d'un sanglier. Il n'y a rien qui lui semble plus ridicule que des homos qui revendiquent le respect quand eux-mêmes s'exhibent comme des bêtes sauvages assoiffées de sexe à longueur de journée.<<...Les gais et lesbiennes sont des gens honorables comme tout le monde mais il y a des mauvaises pommes dans le panier qui gâche tout ... A la communauté de faire le ménage de ses membres et vous verrez que vos revendications seront mieux entendues...>>

Alys ROBI n'est malheureusement pas éternelle et il y a quelques semaines, elle subissait un troisième malaise cardiaque. De plus, elle confie aux lecteurs de RG ses craintes depuis la découverte d'une masse (nodule) dans son sein gauche. Elle croit qu'on opère beaucoup trop les femmes qui ont des nodules et que l'ablation totale du sein n'est bonne en soit que pour les chirurgiens qui vendent leurs services au poids comme chez le boucher: "Alors madame, qu'est-ce que ce sera aujourd'hui, 100 grammes ou la totale???".

Bref, elle a cessé de fumer il y a 16 ans et c'est pour mieux nous faire entendre sa voix.

Alys a bien l'intention de rester avec nous le temps qu'il faudra pour que sa fondation roule d'elle même et c'est son voeux le plus cher.

En revenant à la maison, elle s'est laissée emporter par une chanson à la radio et comme c'était bon de la voir, les yeux brillants et pleins d'amour pour celui qui chantait.

Merci Alys.

Merci Lady Alys ROBI d'avoir donné à RG un de ses grands moments culturels.

Je tiens personnellement à remercier le restaurant l'Armoricain pour son empressement à collaborer à ce spécial Alys ROBI. N'oublions pas que ce sont des gens comme Philippe qui contribuent véritablement à la communauté et qu'il faut encourager en allant simplement manger un petit morceau chez eux.

La Fondation Alys ROBI, 6055 Beaubien Est, suite 300. (514) 645-7305.

Le 11 octobre Alys ROBI sera à Québec au bar le Lollypop où elle présentera son récital Edith PIAF à la demande générale et le 12 octobre grand gala cabaret à la salle Do-Ré-Mi (722-2244) rue Bélanger où, pour la 15 ième année consécutive, on présentera le trophée ALYS à toutes les catégories artistiques du Québec.( 3$ par billets seront offerts à la Fondation Alys ROBI )