Alain RHEAUME

Un sociable professeur de danse


Vous vous demandez comment j'arrive à dénicher tous les artistes qui figurent dans ces pages depuis maintenant 2 ans? Non, je ne fais pas la tournée des spectacles montréalais, non je ne fréquente pas les chics cocktails ni n'entretient quelques relations spéciales avec les agents d'artistes. C'est tout simplement dans la vie de tous les jours que je trouve la matière première de mes entrevues. Particulièrement dans le cas de notre invité que j'ai eu la chance de connaître à l'hôpital alors que tous deux rendions visite à des amis malades.

Il était difficile de ne pas remarquer ce bonhomme qui allait de gauche à droite, qui parlait aux gens, qui prenait soin des malades comme un bon infirmier prend soin de ses patients. Alain Rhéaume n'est pas membre du personnel mais tout le monde le connaît pour son grand coeur et pour son énorme compassion. J'irais même jusqu'à dire qu'il est un peu mère poule.

Ca explique peut-être tout le succès qu'il a avec son école de danse sociale "Studio de danse l'Harmonie" qu'il dirige depuis presque 10 ans. On a qu'à voir le nombre d'élèves qui participe aux cours (environ 200 personnes/semaine) et le nombre des champions (3 couples en 1994) pour comprendre qu'on a pas à faire à une petite entreprise banale.

Alain connaît son métier. Il n'est pas de ceux qui poussent la stepette pour les loisirs mais bien de ceux qui connaissent tous les infimes aspects et les nouveautés de leurs art. Il peut vous enseigner toutes les danses latines (cha-cha, rumba, samba, merengue, mambo, triple swing), les danses modernes (valse, fox-trot, tango, paso doble, quick step, valse viennoise), les danses en ligne et même le country à la Steph Carse. Pour un ex comptable, il a le corps d'un danseur de ballet et la passion d'un athlète.

Alain a vécu assez d'expériences pour meubler deux vies. 5 ans de mariage, séparation en 1981, tribunal ecclésiastique et annulation de mariage en 1983, homosexualité et 10 ans de vie commune avec son copain Michel, découverte de la séropositivité de son concubin et découverte de la sienne peu de temps après. De quoi avoir de sérieux "blues" de la vie. Malgré la terrible souffrance de son copain et les soins que demande une phase aiguë du SIDA, Alain continue à enseigner et à vivre du mieux qu'il le peut. Il ne dort que 5 heures par nuit mais après tout, la vie est si courte:<< j'avais envie de m'ouvrir aux lecteurs de RG, de parler de cette maladie et en fin de comptes, d'afficher mes choses intimes...>>. Courageux ce professeur.

Son plus grand bonheur a été de vivre pleinement son homosexualité. Son plus grand malheur, l'annonce de la séropositivité de son concubin et s'il n'avait qu'un seul souhait, ce serait de redonner la santé à Michel qu'il aime d'un amour si sincère. C'est donc les larmes aux yeux que je quitte Alain Rhéaume et je vous invite à communiquer avec lui si vous souhaitez organiser des soirées de cours entre hommes, femmes ou mixtes. On peut rejoindre Alain au 354-5791.

RLC