Un autre médicament anti-SIDA qui relève de la tricherie!


"Bonjour, vous êtes bien chez Jean-Paul Parent, celui qui guérit le SIDA, veuillez laisser votre message..." (Alain, ce court texte pourrait être en dessous du titre, en sous-titre italique)


C'est en effet ce qu'on entend quand on appelle chez monsieur Jean-Paul Parent, 71 ans, prétendument inventeur d'un médicament anti-SIDA qu'il chercherait à vendre, depuis quelques semaines, par l'entremise des petites annonces de plusieurs quotidiens montréalais. Son annonce est d'ailleurs plus précise: "JE guéris en 4 mois les sidéens et 18 mois pour les diabétiques". affirme t-il. C'est donc à la demande d'un lecteur que RG a entrepris un enquête visant à confirmer ou informer les prétentions de cet individu inconnu des milieux médicaux.

Une méthodologie stricte.

Avant d'entreprendre les vérifications auprès des personnes concernées, nous avions établi une méthodologie très stricte afin de laisser toute la place à une éventuelle découverte qui améliorerait le sort des sidéens. Nous ne voulions pas prendre position mais plutôt donner le chance à monsieur Parent de nous prouver hors de tout doute, que son produit était vraiment le remède recherché contre les effets du SIDA. En entrevue téléphonique, monsieur Parent affirmait, le 11 juillet dernier, qu'il avait trouvé le remède et qu'il n'avait aucun doute sur les effets guérissants de son produit:<<... Les compagnies pharmaceutiques ne m'aiment pas parce qu'elles savent que j'ai trouvé la solution et que je demande presque rien pour en faire bénéficier les malades...>>.

Monsieur Parent prétend guérir les sidéens en 4 mois, avec une sorte de sirop qui serait prit en association avec du simple brandy et dont les résultats seraient garantis. Le sirop en question ne coûterait que 200$ pour 4 mois, taxes incluses et c'est candidement qu'il dit être très heureux d'avoir sauvé la vie de plusieurs sidéens qui n'ont plus aucune trace du virus depuis la prise de son médicament.

Quand on lui demande s'il accepterait de nous prouver, sur la base de critères scientifiques reconnus, la prétention de son produit, c'est avec empressement qu'il accepte et qu'il nous invite à communiquer avec un de ses "miraculés", monsieur Beaumont (nom fictif).


Un miraculé qui n'en savait rien.

C'est donc par un beau jeudi après-midi (18 juillet) et sous le couvert de l'anonymat que nous décidons d'aller frapper à la porte de ce monsieur Beaumont, patient de monsieur Parent qui serait complètement guéri du SIDA. Après quelques péripéties sur l'adresse du monsieur en question, nous arrivons finalement chez monsieur Beaumont qui accepte volontiers de nous recevoir, croyant avoir devant lui un simple client.

D'entrée de jeu, nous lui demandons s'il était bien séropositif et s'il avait effectivement été complètement guéri du SIDA par monsieur Parent? Surpris, sa réponse n'en fut pas moins surprenante pour nous:<<... Comment voulez-vous que je sache que je suis guéri si je n'ai jamais fais de prise de sang? Je pense que le vieux exagère pas mal. C'est vrai que je prends son produit mais tout ce que je sais, c'est que je suis séropositif depuis 8 ans, et que mes T4 sont toujours à 140 depuis 2 ans. je pense qu'il va s'attirer des problèmes s'il continue à dire ça au monde. Une chose est certaine, je n'ai aucune raison de penser que je serais guéri d'autant que je ne prends pas son liquide pour ça, c'est plutôt comme purgatif...>>

Monsieur Beaumont nous montre la bouteille et nous explique que monsieur Parent est propriétaire de ce brevet depuis une vingtaine d'années et qu'il s'est fait refusé son renouvellement dernièrement car il refusait de se plier aux exigences du ministère fédéral de la santé.


Un laxatif qui coûte cher.

RG a procédé à quelques vérifications et le produit que monsieur Jean-Paul Parent annonce comme un médicament anti-SIDA ne serait qu'un vulgaire laxatif. Le brevet no 15050, relevé sur la bouteille, est rattaché à un laxatif qui n'a aucune autre vertu que d'envoyer les gens aux toilettes. Pour 200$, monsieur Parent se fera un plaisir de vous en fournir pour 4 mois alors qu'en pharmacie, on peut avoir l'équivalent pour 8.95$.

De telles affirmations sont courantes dans notre communauté. Bon nombre de pseudo inventeurs promettent de vous guérir du SIDA en achetant leur sirop ou leur poudre de perlimpinpin. Un point commun à toutes ces tricheries, les victimes de cette terrible maladie se laissent prendre et dépensent souvent des milliers de dollars pour rien. Comme les autorités ne semblent pas vouloir légiférer plus sévèrement dans de tels cas, on ne peut compter que sur les médias pour en parler et dénoncer cette exploitation des plus faibles.

R.L.C.