Concert de l'Orchestre des Solistes Méditerranéens de Nice (1991) sous la direction de Roger-Luc Chayer.

L’orchestre, formé des solistes des orchestres de l’Opéra de Nice, de l’Orchestre Philharmonique de Nice, de l’Orchestre Régional de Cannes et de l’orchestre de l’Opéra de Monte-Carlo présentent le second concert d’une série de deux en hommage au jumelage des villes de Montréal et de Nice « concerts d’amitié France-Québec ». Le jeune chef d’orchestre canadien Roger-Luc Chayer offre à la Ville de Nice ce second concert le 1er juillet 1991 et concrétise après plus de 9 mois de travail et la réunion de 28 partenaires financiers, culturels et économiques une solide amitié entre les deux peuples.

Premier prix de cor et de Musique de chambre du Conservatoire National de Nice en 1991, Roger-Luc Chayer couronne par cette série de concerts une aventure de près de 10 ans à Nice comme étudiant au conservatoire, corniste à l’Opéra de Nice, à l’Orchestre Régional de Cannes et à l’Orchestre du Capitole de Toulouse. L’organisation de ces événements a été rendue possible grâce à la collaboration de plusieurs partenaires dont le maire Jean Doré de Montréal, le maire Jacques Médecin de Nice, la Chambre de Commerce France-Canada et des dizaines d’autres. La réalisation de ces concerts a été rendue possible sans subvention gouvernementale et la vente des billets uniquement a été génératrice du budget total. Le public était tellement nombreux à vouloir assister aux concerts dirigés par le jeune chef canadien que certains devaient assister aux concerts à partir de la rue voisine, à l'extérieur de la salle comble. Une réussite signée de la détermination d’un jeune musicien et chef d’orchestre québécois en sol français.