Internet #167


Comment devenir riche avec le Net?


Est-ce que vous saviez que 17 millions de canadiens ont un dossier à leur nom quelque part avec des sommes allant de 15$ à 69 000$ qui leur sont dues? Ce n'est pas une farce ni une attrape. Un grand nombre d'entre nous avons déjà travaillé pour une firme ou pour l'état et sans le savoir, nous cotisions à des avantages sociaux qui nous appartiennent et qui devraient nous être payé. Le hic c'est que ces compagnies ou organismes ne savent pas comment nous rejoindre. Même chose pour les banques. Avez-vous déjà ouvert un compte avec quelques dollars et avez oublié jusqu'à son existence? Votre solde pourrait être de plusieurs centaines de dollars aujourd'hui. Un moyen efficace de le savoir est d'aller visiter le site de la compagnie Found Money Inc. à l'adresse suivante: http://www.dxpr.com/fmi/free.htm Si votre nom figure sur la liste, on vous demandera de téléphoner à un numéro payant afin de connaître l'endroit où se trouve votre argent. Pour l'avoir essayé et y avoir trouvé 450$ au nom de mon père, l'expérience en vaut la chandelle.

Un tout nouveau site gai québécois vient faire son apparition sur le Net et il s'agit de www.kiosque.com Ce site offre des tas d'informations dont des annonces personnelles, des rencontres, un guide, le sécurisexe, un agenda et un liste de magazines étrangers. Nous souhaitons longue vie à ce nouveau partenaire de notre communauté.


La française sur la Nette!

Voici une perle de la langue française captée sur un babillard gai québécois, dans une section de rencontres: Pardonner mon francais, Je faire non parler francais et avoir de usage dictionnaire comme vous volonte vior. Je trente annee vieux, 5'5'', 135# avec ruse apparition. Je embrouille en parente, mais A l'air de correspondre et developper intime amitie avec quelqu'un semblable en age. Devez etre de Quebec et sincere. Courrier moi si non entendre. Pouvoir expliquer en anglais. Merci. Hunter.

Croyez-le ou non, cette phrase vous est offerte intégralement et a été rédigée par un anglophone bien intentionné de Montréal pour les gais francophones. Et on viendra ensuite nous dire que nos compatriotes anglophones n'ont pas le sens de l'humour!

R.L.C.