La France et l'Internet:

Une intégration difficile.


Le 8 mai dernier, dans les bulletins de nouvelles chez nos cousins français, la Gendarmerie Nationale annonçait avec fierté qu'elle avait démantelé "un réseau pédophile sévissant sur Internet". Plusieurs serveurs avaient en effet reçu, dans les heures précédentes, la visite des policiers qui ont saisi tout le matériel informatique permettant de raccorder des milliers de français au Net. Les autorités policières de la république reprochent aux serveurs d'avoir emmagasiné sur leur disques dur trois photos de jeunes gens à l'allure définitivement juvénile. Ces photos auraient été recueillies sur des newsgroups américains du genre alt.binaries.erotica.children, pre-teen, pedophilia...

France Télécom, la compagnie nationale de téléphone, elle même impliquée dans le transport des images, ne serait pas inquiétée par la fermeture éventuelle de plusieurs serveurs Internet. En effet, le Net fait concurrence directement avec le Minitel rose qui offre des services similaires depuis plus de 12 ans, ordinateur fourni gratuitement. Un message reçu par email de notre correspondant en France résume le malaise des autorités:<<...Il faut savoir qu'ici, les médias et politiciens ont une trouille bleue d'Internet. C'est un repère de pédophiles, de nazies, de terroristes. Sans arrêt on entend dire qu'il faut réglementer le Net...>>. Du coup, la police a saisie des images d'adultes mâles nu et noirs, comme si la couleur avait quelque chose à voir avec la perversion. Pour lire le compte rendu de cette aventure, faites-en la demande à: majordomo@gouda.xxlink.nl et envoyez le message suivant: subscribe fr-netlibre

Le Centre des Gais et Lesbiennes de Montréal est sur le Net depuis plusieurs mois déjà et on peut retrouver sur sa page de nombreuses informations sur les services aux groupes, aux individus, un service de référence, un centre de documentation et un accès pour les emails à l'adresse suivante: http://www.gaibec.com/ccglm/index.html

À noter que le Comité "Dire non à la violence" est aussi accessible par la page du CCGLM.

Envoyez vos commentaires et suggestions de sites gais directement à rg@accent.net

R.L.C.