Chronique Internet #162


Le "Net" est un outil très pratique dans la recherche d'informations dans les domaines les plus divers. Il faut toutefois ne pas s'attendre à pouvoir se promener (surfer) aussi facilement qu'on le laisserait entendre dans les publicités de certaines compagnies d'ordinateurs ou même chez les serveurs. De nombreux sites, c'est à dire les sources d'informations elles-mêmes, sont toujours en construction et ne sont pas disponibles pour des périodes plus ou moins longues. On doit prendre pour acquis qu'un bon 20% des sites annoncés comme existants sont en fait en construction et que seuls les noms existent.

Un autre aspect du Net qu'il faut savoir c'est que les services annoncés ne sont pas tous gratuits. Loin de là. Souvent, on consulte le logiciel Yahoo sur un thème précis, celui-ci nous offre la liste des services reliés à ce thème et, quand on sélectionne un endroit précis, on a la surprise de se voir demander de payer pour y avoir accès et cela, en plus des frais d'abonnement à l'Internet lui-même. Il est très imprudent de donner son numéro de carte de crédit sur le Net pour payer ces services, sachez qu'il n'y a aucune loi actuellement qui protège un consommateur quand celui-ci choisi de payer via le Net. L'Internet est véritablement une autoroute de l'information mais attendez-vous à croiser des postes de péage.

Une source d'information unique à la grandeur du Canada dans tous les domaines reliés à la communauté gaie et lesbienne est bien le http://www.cglbrd.com/ qui a fait un inventaire détaillé des ressources homosexuelles dans la plupart des villes du Canada. La présentation est colorée à souhait, le nombre d'inscriptions est impressionnant mais, le hic, c'est qu'il soit présenté uniquement en anglais, même pour ce qui concerne le Québec. RG a demandé aux responsables du site de nous indiquer s'ils avaient l'intention d'offrir leur service en français, pour l'autre peuple fondateur que nous sommes; nous attendons toujours la réponse...

Comment choisir son serveur parmi les 130 actuellement disponibles au Québec? C'est en effet difficile de savoir à qui s'adresser quand on n'y connaît rien. Quelques points à retenir dans l'évaluation de ses choix. 1- Les prix: Ils diffèrent beaucoup entre les serveurs. 2- Le nombre d'heures d'accès: les serveurs offrent entre 20 et 120 heures par mois pour le même prix ou presque, on considère que le minimum raisonnable d'heures d'accès devrait être de 50 heures / mois. 3- Le service après branchement: beaucoup de compagnies vous brancheront sur le Net sans vous indiquer qu'il faut une série de logiciels pour pouvoir ne serait-ce que naviguer sur le Net. Avant de choisir son serveur, bien s'assurer que celui-ci vous aidera rapidement, normalement dans des délais de 3 heures, à installer votre logiciel de communication (Netscape étant le plus utilisé). Certaines compagnies comme C.A.M. n'informeront pas le nouvel abonné qu'il lui faudra ce logiciel et ne répondront pas aux appels téléphoniques une fois l'abonnement payé. D'autres comme ACCENT, fourniront le logiciel gratuitement avec l'abonnement et, en cas de pépin, seront disponibles par téléphone.

R.L.C.