René LAPALME

Un auteur, interprète et chanteur


NE M'EN PARLE PAS...


Tu crois que tu n'as pas de chance

As-tu un peu pensé à moi?

Y'a des limites à l'indécence

Y'a des choses qui ne se font pas.


On ne compte pas les absences

On ne se montre pas du doigt

On ne part pas quand ça commence

Et surtout, on n'en parle pas.


Si tu crois que ça m'amuse

D'avoir à me passer de toi

Il n'y a vraiment pas d'excuses

L'amour, ça ne s'attrape pas.


Tu crois que tu n'as pas de chance

Ca serait vraiment trop ingrat

Tu ne sais pas ce que tu penses

Attends que ça soit mort déjà.


J'en connais bien qui s'en balancent

Ou qui font semblant d'être là

Et qui ont assez d'élégance

Pour mourir sans que ça se voie.


Vas donc les voir si ça t'amuse

Tu pourras leur donner le choix

Mais ne leur cherche pas d'excuses

Quand on est petit, on s'en va.


On n'aura jamais eu la chance

De se tenir à bout de bras

De vieillir dans l'indifférence

Et de mourir d'en être là.


Toi, tu te flétris d'avance

Et on te montrera du doigt

Prends bien ton mal en patience

Et surtout, ne m'en parle pas.


Y'a des limites à l'indécence

Y'a des choses qui ne se font pas

On ne part pas quand ça commence

On ne dit rien, et on s'en va.


René Lapalme aime écrire ce qui lui passe par l'âme. Cette chanson est sur le thème du SIDA mais dans la perspective de ceux qui regardent leur ami mourir. On entend rarement parler de ceux qui restent, après, seuls dans leur chagrin et qui n'en parlent pas car qu'est-ce que la tristesse du deuil à coté des souffrances du SIDA?

René est un expert dans la manipulation des mots. Linguiste de formation, il pousse l'étude de la morphologie du langage jusqu'à faire une maîtrise à l'Université Laval de Québec. Il faut dire que son intérêt pour les langues a sûrement été motivé par ses nombreux déménagements lorsqu'il était enfant. Né à Shawinnigan-sud le 31 janvier 1965, sa famille déménage à Laval un an plus tard. Il y passera 11 ans pour déménager à Toronto où il y passera de nombreuses années pour revenir seul en 1986 à Québec.

Un humoriste inavoué?

A l'écoute de la cassette démo reçue à RG, on ne peut s'empêcher de sourire à l'écoute des chansons de René. Il y a ce "je ne sais quoi" qui, sous des airs sérieux, nous donne envie de rire. Il faut dire que malgré tout, le chanteur est convainquant et convaincu... René Lapalme produit entièrement seul ses spectacles. Il écrit les textes, prépare les programmes, imprime les billets, s'occupe de la vente, de la mise en scène bref, de tout ce qui tourne autour de la création d'un spectacle. Quand on engage René, c'est toute la profession qui se présente. Son dernier spectacle "Partir... un peu" a été présenté devant plus d'une centaine de personnes et il s'en dit très satisfait:<<... Il y avait 250 places et pour être rentable je devais vendre au moins 150 billets mais malgré l'aspect financier, j'ai présenté à mon public le meilleur de moi-même. Il en a eu pour son argent et je crois avoir réussi à convaincre ceux qui devaient l'être...>>

René a passé par des moments difficiles émotivement et il en garde un souvenir amère. Son plus grand malheur a été de passer 3 années à Québec non pas pour la ville elle-même (comme pour le hockeyeur Eric LINDROS) mais pour tout le désespoir qu'il ressentait à ce moment dans sa vie personnelle. Aujourd'hui montréalais et heureux de l'être, René LAPALME prépare une prochaine réédition de son spectacle et espère pouvoir sortir une cassette d'ici peu. Il est à la recherche d'une salle intime, les personnes intéressées à l'aider ou simplement à l'écouter pourront le rejoindre au 270-6739.

R.L.C.