ROBERT LALIBERTE

LA PHOTO ET SON PARADOXE


Tous les lecteurs de FUGUES ou de RG connaissent bien les travaux du photographe Robert LALIBERTE qui oeuvre depuis de nombreuses années dans la photo sensuelle masculine mais rares sont ceux qui connaissent l'homme qui se cache derrière l'objectif de nos fantasmes.

En fait, j'avoue que je souhaitais personnellement rencontrer Robert LALIBERTE afin de satisfaire ma curiosité face à un personnage qui gravite autour de beaux corps d'hommes en permanence.

Dès mon arrivée à son nouveau studio de la rue Rachel, j'ai été plutôt intimidé par l'attitude réservée et farouche de cet artiste dans la jeune quarantaine. Après plusieurs minutes de discussion, je ne pouvais plus résister à l'envie de lui demander l'origine de cette apparente muraille infranchissable.

Robert LALIBERTE est un homme qui vit intensément dans le présent et qui n'aspire qu'à l'écoute de son corps et de ses émotions afin de mieux vivre l'instant qui passe. Grand sportif et végétarien, le photographe est très en forme physiquement et ne cache pas son souhait d'être plus en forme moralement. L'homme étant le fruit de la somme de ses expériences, Robert est beaucoup plus sensible qu'il ne le parrait au premier abord.

C'est au bout de longues minutes de discussion que j'arrive enfin à percer la carapace de cet homme occupé à se libérer l'esprit d'un passé famillial douloureux.

En effet, Robert a vécu une jeunesse qui l'a marqué profondément au point de devoir se remettre en question même aujourd'hui. Son plus grand souhait est d'avoir une ouverture d'esprit universelle qui lui permette d'accepter les gens et les évenements avec sérénité. Robert est solitaire, célibataire depuis plus de 9 ans et il avoue se sentir tout à fait à l'aise dans cette solitude créatrice. Il envisage toutefois de s'occuper de sa vie intime dans les mois qui viennent...!

Robert LALIBERTE, contrairement à ce que l'on peut croire n'a plus la volonté de réaliser certains fantasmes quand il prend ses photos d'hommes. Il explique qu'au début de sa carrière, certes son attirance pour les beaux garçons facilitait son travail mais il se dit aujourd'hui détaché du simple critère physique pour maintenant rechercher une plus grande profondeur dans le visage et particulièrement dans le regard de ses modèles.

L'intéret de Robert pour la photographie noir et blanc démontre une recherche de l'esthétisme et du travail soigné. Que ce soit dans son environnement, dans le choix de ses relations ou dans son oeuvre, les soins qu'il y porte se refletent dans la photographie qu'elle soit d'hommes ou de paysages:<<...Je me sens plus concerné par l'esthétisme de la photographie que par sa mécanique... Dans la photo urbaine, je crois atteindre une plus grande vérité si le sujet n'a pas conscience du processus photographique parce qu'ainsi son attitude n'est pas altérée par la présence de ma caméra>>. Dans la photo de studio, Robert recherche plutot une attention constante de son sujet afin de saisir toute l'expression de son visage et sa beauté intérieure.

Robert LALIBERTE exposera 35 de ses oeuvres dites "urbaines" au Centre Communautaire de l'Ile des Soeurs à compter du 22 septembre jusqu'au 15 octobre 1993 et vous pouvez lui communiquer votre intérêt directement à son studio au 523-0107.

Roger-Luc CHAYER 15 mai1993