Vive L'Orchestre Symphonique de la Communauté de Montréal.

Au diable "The Montreal Symphony Orchestra".


Dans les gros mots de mai 1996, je questionnais la présence presque totale de musiciens étrangers dans notre orchestre symphonique de Montréal et m'inquiétais du sort des musiciens locaux laissés pour compte. En juin 1996, André Boulerice, l'ex-critique à la culture du Parti Québécois pendant 8 ans réagissait en affirmant dans nos pages qu'il n'y avait pas de problèmes, que tout allait bien. En novembre 1996, je questionnais la conférence de presse unilingue anglaise donnée par l'Orchestre Symphonique de Montréal mais on ne semblait pas réagir ailleurs que chez les musiciens montréalais jusqu'à aujourd'hui où mon collègue Claude Gingras (La Presse) a rendu public une situation encore plus problématique, l'anglais est bel et bien en train de gagner la bataille dans cet orchestre qui coûte des millions en subventions au gouvernement québécois. Je vous propose donc de lire quelques extraits de l'article de M. Gingras:

<<...Ma principale objection concerne la langue utilisée (pendant la répétition publique où il fallait payer 3$ l'entrée). L'image de l'OSM est hélas ternie par tant de premiers-pupîtres incapables de s'exprimer dans la langue principalement en usage dans cette ville où ils gagnent leurs vie depuis longtemps et qui ne semblent pas s'en formaliser le moins du monde. Le cas de Richard Roberts, le violon-solo, est d'autant plus inqualifiable que, même dans son intervention unilingue, l'homme n'a pu dire pourquoi, dans le scherzo, il joue sur deux instruments...>>

Alors Monsieur Boulerice? Quand allez-vous réaliser que les musiciens locaux n'ont plus leurs places dans NOTRE orchestre et quand allez-vous donner suite à vos nombreux discours dénonçant l'état de la culture au Québec? Évidemment, depuis que vous êtes au pouvoir, une laryngite vous empêche de parler, à moins que ce ne soit simplement une perte de mémoire? Où bien peut-être que si on vous le demandait dans la langue de l'OSM? Hey Andy, wake up will you!


Cependant, pendant que du coté de l'OSM on crache sur notre culture française, un nouvel orchestre voit le jour et promet de nous en faire voir de toutes les couleurs. Il s'agit de l'Orchestre Symphonique de la Communauté de Montréal, partiellement administré par la ville et quelques musiciens passionnés. Actuellement en période d'auditions pour recruter tous ses effectifs, l'orchestre pourrait bien faire un malheur très bientôt: <<... On a déjà plus d'une vingtaine de cordes et on se dirige vers la formation complète d'ici peu...>> nous informait madame Hétu, représentante de l'orchestre.

À noter qu'il y a encore de la place pour les cordes, les vents et particulièrement pour les cuivres. Toutes les personnes intéressées à faire l'audition peuvent contacter Monsieur Régis Bélanger au 872-2014. Pour ce qui est du concert inaugural, il faudra attendre encore un peu, une soixantaine de musiciens ça ne s'accorde pas du jour au lendemain... Vive le nouvel orchestre!

R.L.C.


Est-ce qu'il fait beau sur la planète Mars monsieur Boulerice?