CHRONIQUE GROS MOTS ET COMPAGNIE

-------------------------------------------------------------------------

Le pianiste Clément Joubert (RG janvier 1997) directeur du camp musical de jour du Conservatoire de musique McGill!


Le jeune pianiste de 22 ans, directeur du camp de jour du Conservatoire de musique de Mc Gill, annonçait dernièrement que les inscriptions étaient maintenant acceptées pour le camp. Ce dernier a pour but d'initier les jeunes de 7 à 15 ans au chant choral, à la danse, à la percussion et à l'opéra. On y offre aussi des cours facultatifs en piano, violon, alto, flûte traversière, clarinette et saxophone. Aucune formation musicale préalable n'est exigée pour participer à ce camps bilingue. Deux semaines d'intenses activités musicales culmineront par un spectacle de fin de camp présenté devant un public. Les dates sont du 23 juin au 4 juillet et du 28 juillet au 8 août. Le total des frais est de 275$ et les cours se donneront au Campus Mc Donald de Ste-Anne de Bellevue. (transport gratuit du centre ville). La date limite des inscription a été fixée au 1 juin. Pour de plus amples informations, contactez Clément Joubert au 276-8776 ou 398-4543.

-------------------------------------------------------------------------

LA DESSERTERIE OGATO, UN SOUTIEN INDISPENSABLE POUR LES ARTS VISUELS.

Ogato présente depuis plusieurs mois et de façon régulière les expositions de nombreux artistes visuels plus ou moins connus. Comme pour le resto "Les Entretiens" qui présente des artistes depuis de nombreuses années, Ogato procure aux artistes gais un lieu bien fréquenté à l'intérieur même du village. Ogato vient apporter ici une contribution digne de mention. En fait, l'idée est bonne. On peut aller y manger son petit dessert tout en visitant les oeuvres sur les murs. À noter que tout ce qui est exposé est à vendre. Ogato, 1301, rue Ste-Catherine est, 528-6222.

-------------------------------------------------------------------------

LE CONSEIL DES ARTS DE LA C.U.M. QUESTIONNE PAR LES ARTISTES.

Le 10 mars dernier, le Conseil des arts de la Communauté Urbaine de Montréal décernait son grand prix annuel au Musée des Beaux Arts de Montréal. En soit, rien de bien spécial s'il n'y avait pas la grogne actuelle des artistes face à cette nomination qui a de quoi surprendre après plusieurs années de revendications. En effet, la bourse du Conseil des arts est décernée uniquement à une entreprise. Comme la plupart des artistes (musique, danse, théâtre et opéra) ne sont pas incorporés ou enregistrés, ils ne sont pas éligibles à ce prix. Là où il y a discrimination, c'est dans le mode de sélection des entreprises. Afin de pouvoir soumettre une demande de subvention au Conseil des Arts de la C.U.M., il faut être une compagnie incorporée ou enregistrée. Or, la plupart des artistes sont autonomes et ne sont donc pas éligibles. Tous sauf les danseurs. En effet, ces derniers peuvent bénéficier d'une faille du système en allant au Palais de justice s'enregistrer comme compagnie de danse même si ils sont seuls (ça, ils ne le disent pas). Marie Chouinard Danse, Robert Tremblay Danse (fictif) et plusieurs autres du même genre. Les musiciens classiques, les comédiens et tous les artistes visuels ne peuvent s'enregistrer comme compagnie culturelle puisqu'ils seront toujours seuls.

Enfin, il y a quelque chose qui choque les artistes dans l'attribution de cette récompense qui totalise 25 000$. Un Musée qui reçoit des milliers sinon des millions de dollars en subventions culturelles méritait t-il une si petite somme qui représente souvent, pour un artiste autonome, plusieurs années de revenus? Le Musée est déjà subventionné, par hasard, par la C.U.M. pour un montant annuel de 375 000$.


Est-ce que le Musée des Beaux Arts avait véritablement besoin de ce 25 000$ qui aurait pu aller à un magnifique musicien soliste, à une danseuse bouleversante, à un comédien émérite ou à un sculpteur novateur?

À mon avis, le Conseil des arts a erre à répétition depuis des années. Il y a quelque chose de fondamentalement injuste à ce qu'un Musée, déjà financé par l'état de surcroît, reçoive une bourse au détriment des artistes qui vivotent généralement avec l'équivalent de l'aide sociale (499$mois). Il faut changer immédiatement les règles d'attribution de cette bourse qui sont discriminatoires et peut-être, si on souhaite regagner la confiance des artistes et du public en général, considérer candidats tous les artistes qu'ils soient enregistrés ou non? C'est une suggestion et peut-être la solution!

-------------------------------------------------------------------------

L'ORCHESTRE DE LA COMMUNAUTE DE MONTREAL, UN PREMIER CONCERT

Le nouvel Orchestre symphonique de la Communauté de Montréal donnera son premier concert le 14 juin prochain à 20h à la salle Pierre-Mercure du Centre Pierre-Péladeau. On y présentera les Noces de Figaro (Mozart), Les suites de Peer Gynt (Grieg), la suite de Ma mère l'oye (Ravel) et la magnifique Huitième symphonie inachevée de Schubert. Pour réserver et pour avoir plus d'informations sur l'orchestre, téléphoner au 872-2014.