LES GROS MOTS (chefs d'orchestres)

Depuis quelques années, il est fréquent d'entendre à plusieurs émissions télé qui emploient des musiciens le terme de chef d'orchestre pour qualifier le responsable du groupe musical. Pensons à Ad Lib (TVA), Beau et Chaud (R-Q) et les émissions du midi à Radio-Canada. Le terme est certes flatteur mais erroné d'après les critères de la Guilde des Musiciens et de la définition offerte par les conservatoires de musique du monde. On ne peut qualifier d'orchestre, un groupe de 4 à 5 musiciens jouant de la batterie, de la guitare et du synthé. Un orchestre est une formation classique de divers instruments incluant les cordes (violons, etc...), les cuivres et les percussions. Un orchestre a officiellement plus de 14 musiciens et peut même aller jusqu'à 120 comme l'Orchestre symphonique de Montréal. Un chef d'orchestre, c'est le spécialiste des formations musicales majeures classiques I.E. un musicien généralement formé dans les conservatoires ou les grandes écoles de musique qui ont tous une connaissance approfondie de chaque instrument et du répertoire de toutes les époques. Le chef d'orchestre a, en général, une formation universitaire se comparant avantageusement à celle d'un médecin spécialiste. Vous comprendrez donc que le terme utilisé par nos amis de la télé soit un peu fort. Après tout, quelle honte y a t'il de porter un titre tel que "leader" ou "responsable" ou voir même de "premier musicien". Laissons aux chefs d'orchestres leur titre qui en plus d'engager leur expérience et leur formation durement acquise au fil des années, engage leur responsabilité quant à la musique offerte aux spectateurs.

R.L.C.