Il court, il court..

Le Furet!

Dimanche dernier, je me promenais sur Ste-Catherine avant de me trouver un petit resto jusqu'à ce que je rencontre un petit couple promenant leur furet. Ce n'était pas la première fois que je voyais cet animal à l'épaule de quelqu'un dans le village, je me suis donc permis de demander une courte entrevue à Michel et Claude qui ont adopté Fany il y a près de deux ans:<<... Depuis quelques mois, je rencontre des tas de gens qui ont des furets et tous semblent aimer profondément leur petit animal...>> de nous dire Claude. <<... Il faut savoir que le Furet est un charmant petit compagnon qui nous démontre beaucoup d'affection et qui nous épate tout le temps avec son intelligence hors du commun pour un animal de compagnie...>>

Pour en savoir plus sur ce petit animal qui attire tant la sympathie de ses maîtres, je me suis promené sur Internet et voici ce que j'y ai trouvé:

D'abord, saviez-vous que le furet n'existe pas à l'état sauvage et qu'il est domestiqué par l'homme depuis plus de 2000 ans? Depuis quelques années, il est de plus en plus en demande comme animal de compagnie et il est en vente dans la plupart des grandes animaleries du Québec.

C'est quoi au juste un Furet?

Le furet domestique est un petit mammifère carnivore appartenant à la famille des mustélidés. Contrairement à d’autres membres de cette famille où l’on retrouve la loutre, l’hermine, le vison, la belette, le putois et la martre, il ne vit pas à l’état sauvage et ce, depuis des siècles.

On sait par plusieurs écrits anciens que le Furet est élevé en captivité depuis plus de 2000 ans, mais on ne connaît pas vraiment son origine. Il aurait toutefois été introduit en Amérique du Nord par des colons anglais, il y a environ 300 ans. Au Québec, il commence à peine à prendre sa place comme animal de compagnie mais dans certaines régions des États-Unis, il serait aussi populaire que le chat.


Au cours du XVIII ième siècle, le furet était l’animal le plus doué pour éliminer les rongeurs à bord des navires, la plupart des bateaux comptaient outre leur équipage, quelques gentils furets qui bouffaient la vermine et qui entretenaient le moral des marins par sa frivolité. Un peu plus tard, les États-Unis et l’Angleterre ont fait l’élevage de milliers de furets pour exterminer les rongeurs à l’intérieur des granges, hangars, entrepôts, etc. Au début du XX ième siècle, le Canada, les États-Unis et la Nouvelle-Zélande en firent l’élevage pour sa fourrure tandis qu'ailleurs, on a commencé à l’utiliser pour la recherche biomédicale.

Un chien, un chat ou un furet?

Comme animaux de compagnie, le chat et le chien ont toujours répondu aux besoins de l'homme tant pour l'affection que pour la sécurité. Or, le furet semblerait être un animal qui demanderait un peu moins de soins simplement parce qu'il aime dormir comme un ange plus de 18 heures par jour. Il peut vivre aisément en cage 20 heures sur 24. Il ne vous reste que 4 à 5 heures par jour pour le faire jouer, le promener, le gâter et le chérir. De plus, il s'agit d'un animal qui ne jappe pas, ne miaule pas, ne crie pas et ne griffe pas. En contrepartie, le temps qu'il passe en dehors de sa cage exige beaucoup d'attention et de précautions, c'est un petit fanfaron qui pourrait se blesser facilement. On ne s'ennuierait jamais en compagnie d'un furet, son envie folle de jouer avec son maître en viendra à bout à coup sur. Le furet est-il sauvage, exotique? Pas du tout. Unique en son genre, il ne peut se passer de son maître. En réalité, c'est un animal qui dort ou qui joue, il est presque idéal en ville.

Quelques précautions...

Il existe toutefois quelques précautions à prendre avant d'adopter un furet. Comme tout animal domestique, le jeune furet voudra mordiller un peu, question de se faire les dents. Un enfant pourrait trouver la morsure douloureuse parce que le Furet a des petites dents très pointues. Cependant, avec un peu de discipline, il apprend très vite à diminuer la pression de ses mâchoires. De toute façon, cette habitude de mordiller disparaît normalement vers l'âge de 6 mois. De plus, contrairement au chat, il ne griffe pas pour se défendre ou s'amuser. À noter que les vétérinaires qui annoncent dans RG connaissent bien le furet et peuvent le soigner sans difficultés.


(((((ALAIN, FICHE TECHNIQUE EN ENCADRÉ STP...)))))

Son anatomie, sa physiologie et sa longévité.

Son apparence

Le furet possède de puissantes mâchoires et de longues canines, c'est un carnivore. Étant de la famille des mustélidés, ses sacs anaux dégagent une odeur musquée que certains trouvent plus ou moins désagréable. Par contre, les furets vendus dans les animaleries ont subi l'ablation des glandes anales qui atténue sensiblement ce parfum sauvage et exotique.

Avec son corps allongé, son cou cylindrique, sa tête aplatie et ses membres très courts, il peut se faufiler facilement presque partout. Si le rat passe, le furet passe. Il ne peut d'ailleurs lui échapper. Sa fourrure, pas trop dense et lustrée, est d'une rare beauté et facile à entretenir, il perd peu son poil.

Sa couleur

À part l'albinos qui possède des yeux rouges et une fourrure blanche qui tend à jaunir avec l'âge, le furet domestique varie entre le brun pâle et le brun moyen. Ses pattes, son masque et sa queue sont plutôt bruns foncés et/ou noirs. Il existe aussi de nouvelles mutations (très rares) qui ont donné naissance à des furets d'un teint argenté.

Son poids

La taille du mâle est presque le double de celle de la femelle, son poids varie entre 1 et 2 kg. Quant à la femelle, elle pèse entre 500 et 900 g. De plus, il semblerait que le furet puisse engraisser de 30 à 40 % de son poids au cours de l'automne et reprendre son poids initial au cours du printemps.

Sa longévité

En recherche biomédicale, le furet a une durée de vie normale de 5 à 6 ans. Comme animal de compagnie, avec des soins appropriés, il peut vivre jusqu'à 10 ans. Certains furets ont même atteint l'âge très respectable de 13 ans.