Serge Danis, pianiste

À propos de Liszt...


Justement, parlons-en de ce premier disque dédié au célèbre amoureux du piano qu'était Franz Liszt (1811-1886). D'abord, il faut savoir que Serge Danis n'est pas vraiment pianiste, il est plutôt informaticien:<<... Je ne me considère pas comme un pianiste professionnel parce que je ne voudrais pas me comparer à Louis Lortie ou à Louise-Andrée Baril...>> aime t-il nous rappeler. J'ai des petites nouvelles à lui annoncer à ce trop modeste pianiste. À première audition, on se surprend de la sonorité du piano. En effet, Serge a choisi d'enregistrer avec le piano du Collège Marianopolis de Montréal et c'est un excellent choix. Une sonorité veloutée et un doigté absolument enivrant font de son répertoire un plaisir à écouter particulièrement dans les moments où on préférerait un peu de paix.

Né en 1964 à Montréal, Serge a débuté le piano à l'age de 12 ans sous la direction de Josée Turcotte. Il a ensuite fait la rencontre de Marc Durand qui l'a aidé à mieux parfaire son art. Serge a été finaliste provincial aux Concours de musique du Québec et a joué comme soliste avec l'Orchestre Civique des Jeunes de Montréal sous la direction de Louis Lavigueur qui est, à mon avis, le meilleur chef d'orchestre au Canada.

Coup de théâtre, plutôt que de se diriger vers le piano comme il aurait été logique de le faire pour un tel talent, Serge a choisi de suivre les conseils de son portefeuille et s'est dirigé vers la carrière plus lucrative d'informaticien. Aujourd'hui, Serge Danis nous revient avec son talent et nous offre les plus belles oeuvres de Liszt.

Liszt disait:<<... Je ne vis pas en moi-même, mais je deviens une part de ce qui m'entoure>>. À l'écoute du programme, on peut deviner le sens de la pensée du compositeur tellement l'interprétation est appropriée. Le disque propose les titres suivants: Années de pélerinage-2e année, Italie (l'andante), Liebesträume no.3, Variations sur le thème de Bach, Consolation no.3, études de concert no.3 "Un Sospiro" et la Sonate en si mineur.

Le disque de Serge Danis est une réussite technique qui ferait rougir plusieurs pianistes habitués des enregistrements. Il est à souhaiter que les médias prennent leurs responsabilités en reconnaissant le talent de ce jeune pianiste et en lui donnant la place qu'il mérite dans leurs pages. Ils pourraient en profiter pour réaliser qu'il y a autre chose que Lortie au Québec. Le disque est en vente chez Archambault et plusieurs autres disquaires de Montréal.

R.L.C.