Dangerous exile (1957) avec Louis Jourdan. V. anglaise

Le Prisonnier du Temple (Dangerous Exile) est un film britannique de Brian Desmond Hurst, sorti en 1957.

Synopsis

En 1795, une montgolfière apparemment à la dérive descend vers une île du comté de Pembroke au pays de Galles, et un petit garçon en tombe indemne. Il est recueilli par Virginia Traill, une jeune Américaine qui séjourne chez sa tante, la châtelaine Lady Lydia Fell. Le mystérieux garçonnet refuse de répondre à toutes questions, mais l'arrivée consécutive sur l'île de Français de tous bords révèle aux deux femmes que l'enfant est vraisemblablement de noble lignée. En effet, le garçon fait l'objet d'un enjeu : des révolutionnaires sont venus pour l'enlever tandis qu'un royaliste, le duc Philippe de Beauvais, se pose en protecteur pour le maintenir sur l'île. L'identité de l'enfant est alors dévoilée : il s'agit du dauphin Louis XVII que les citoyens veulent exécuter au nom de la Révolution comme ils l'ont déjà fait pour ses parents. Philippe de Beauvais mène une lutte acharnée pour défendre l'enfant royal tout en craignant pour la vie de son propre fils qui a pris la place du dauphin dans la prison du Temple à Paris, espérant qu'il pourra leurrer les révolutionnaires jusqu'à ce qu'il soit définitivement parvenu à mettre hors d'atteinte le jeune monarque.

Fiche technique

Distribution

Tournage

Accueil

Le critique américain David Sterritt4 s'accorde avec celui du New York Times, Howard Thompson5, pour dire que malgré son manque de suspense, le film reste cependant captivant grâce à ses qualités : minutieux décors intérieurs du château, paysages côtiers azurés et sombres cachots parisiens.

--------------

Dangerous Exile is a 1957 British historical drama film directed by Brian Desmond Hurst and starring Louis Jourdan, Belinda Lee, Anne Heywood and Richard O'Sullivan. It concerns the fate of Louis XVII, who died in 1795 as a boy, yet was popularly believed to have escaped from his French revolutionary captors.[1]

Plot

The Duke Philippe de Beauvais smuggles his own son into the prison cell where Louis XVII is kept. Thus Louis XVII can escape unnoticed to England. Unfortunately the aerostat, steered by Duke Philippe de Beauvais, lands accidentally on a remote island. There an American spinster, Virginia Traill, takes care of the strange child. She finds the dauphin profoundly traumatised and not interested in becoming a king. Meanwhile, Louis' uncle in Vienna has declared himself the new French king. In order to safeguard his claim on the throne, he sends assassins who shall murder the dauphin. Being unaware of the exchange, he has Richard de Beauvais killed. But now the dauphin's torturers recognise they have been deceived. Informed by a message of an English spy they send a ship to the island where the real dauphin hides. They attack the house of Virginia Traill and stop at nothing to detect the dauphin's hiding-place.

Cast

Production

The film was shot in Pinewood Studios and on location in Cornwall in 1957.[2]

Reception

The Manchester Guardian called the film "monstrous twaddle" with "just one merit - its beautifully colored photography".[3]

The New York Times called it "a beautifully mounted tale" which "rarely comes to life, except in the superb, effectively colored period settings... Under Brian Desmond Hurst's rather unimaginative direction, the action simply lacks sustained suspense, instead of crawling with it... The lavish, meticulous castle interiors, the sweeping, azure-tinted coastal landscapes, and the murkiness of the Paris dungeons — all these have been woven into a striking background tapestry by Jack Maxsted, the art director."[4]