Le Centre Communautaire des Gais et Lesbiennes de Montréal:

Enquêtes multiples, allégations de fraudes, subventions suspendues. La mèque des gais encore une fois dans l'eau chaude!


Le 29 septembre dernier, le Ministre André Ménard suspendait les subventions au projet "Dire enfin la Violence" après avoir apprit que le Ministère de la Sécurité du Revenu, que l'Assurance-chômage et que la police de la C.U.M. enquêtaient sur de nombreuses irrégularités financières. Or, RG avait déjà pratiquement terminé son enquête sur les livres comptables du CCGLM et avant même que nous puissions avoir des éclaircissements du président Roger LeClerc, le ministre agissait.

RG a toutefois été en mesure de constater dans les livres plusieurs irrégularités sur les salaires, certaines factures et des achats d'équipement. En entrevue, le Directeur Claude St-Pierre admettait la plupart des faits, en expliquant que les faits précédaient sa nomination Monsieur Benoît Frégeau, employé démissionnaire de "Dire enfin la Violence" affirmait en entrevue avoir justement quitté son emploi afin de ne plus voir son nom associé à des tractations financières irrégulières.

Monsieur Roger LeClerc, président du CCGLM et responsable du projet sur la violence envers les gais ayant ordonné à ses employés de ne pas adresser la parole aux journalistes de RG sous peine "d'avoir affaire à lui!!!" et Madame Claudine Metcalfe, coordonatrice du projet "Dire la Violence" n'ayant pas retournée nos trois demandes d'entrevue, RG informera ses lecteurs dans une prochaine édition des développements sur les trois plaintes et de notre propre enquête.